MC.ERISIUM.COM

JOUER

joueurs connectés

BOUTIQUE

Portail Déchaîné #8 : Vivement 2021 ! il y a 1 semaine par Ewilaan




Depuis deux semaines, la France est confinée. Nous avons perdu la guerre. Le coronavirus nous a rattrapés ! Alors que tout un chacun pensait s'être sorti de cette crise, force est de constater que 2020 aura été une année pleine de surprises et de rebondissements, malheureusement souvent tragiques. Chez les serveurs Minecraft, la tête est à la moue. L'euphorie du premier confinement, qui avait vu les nombres de slots exploser à la faveur des millions de Français devant s'occuper durant les cours sur Zoom, a fait long feu.
Dès le mois de mai, les administrateurs de serveurs se voyaient contraints de prendre des mesures drastiques pour sauver leur affaire. Pour cause : la volonté unanime de la jeune génération de se libérer, de fêter le déconfinement entre amis, pour rattraper les deux mois de soirées perdues. Pourquoi diable les joueurs resteraient-ils confinés à jouer sur un serveur Minecraft, alors que le Monde s'est réouvert. « Le coronavirus, c'est notre résurrection. » — Un gérant de serveur anonyme.

Cette seconde vague, ils étaient ainsi beaucoup à l'attendre. Les gérants de serveurs ne l'affirment pas publiquement, par volonté de ne pas polémiquer, mais entre les mots, on comprend bien que leur avenir dépend de ce satané virus. NekoZhadowZ, du haut de sa tour qui surplombe le hub d'Erisium, l'avoue à demi-mots : « Dès le mois de mai, nos yeux étaient rivés sur cet hiver. »


Il faut dire que l'attente est énorme. La chute de Minecraft, provisoirement suspendue en raison du confinement, a repris de plus belle. La concurrence d'Animal Crossing et plus récemment Among Us ont fait des dégâts. Et un mort : Epikube. C'est ainsi que CreaModZ, charismatique fondateur, justifie la mise sous le tapis de son projet : « Foutus astronautes ! » Malgré 200 000 joueurs et un projet qui a fait de l'ombre aux plus grands, le serveur a été débranché à la fin septembre, conséquence de cette concurrence féroce entre serveurs Minecraft. Certains résistent, malgré tout :

« Nous avons mis le serveur en maintenance pendant plusieurs semaines, pour recréer de la hype chez les joueurs. » — Waza, administrateur d'Unitale

Malheureusement, ce 28 octobre, la douche a été froide pour toutes les équipes de serveurs mini-jeux.

« Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées demeureront donc ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés. » — Emmanuel Macron.

Les écoles toujours ouvertes, le Grand Soir tant attendu par les admins n'est pas venu. Maigre compensation, le couvre-feu puis confinement décrété un peu partout en Europe permet d'atteindre de nouveaux pics de joueurs, de 21 h à 6 h. Mais d'ores-et-déjà, les administrateurs de serveurs attendent la prochaine allocution présidentielle, et la troisième vague. En se serrant très fort.




Lettre ouverte à l’administration d’Erisium 


Vous n’êtes pas sans savoir que le Heroes - un practice - a récemment dévoilé le bout de son nez sur Erisium. Vous n’êtes pas sans savoir que ce jeu est uniquement accessible aux Sub’ et aux détenteurs du Saint Graal : une clé. Peut-on réellement accepter ce genre d’abominations dans la situation actuelle ? Bien entendu, nous pourrions aussi évoquer l’invitation au classement : une porte d’entrée vers les inégalités. 

Nous, membres du syndicat de la rédaction d’Erisium, ne pouvons tolérer de telles choses sur Erisium, qui plus est en 2020. La situation des joueurs se précarise, les fins de mois sont difficiles. Nous ne pouvons tolérer une mise en concurrence des joueurs. Certains responsables évoquent une “méritocratie” (Neko, ndlr), ce ne sont que des fabulations !  L’Heroes est un véritable accélérateur d’inégalités entre les joueurs. Il est inacceptable de voir un fossé se créer encore et encore entre les joueurs du serveur. Nombreux sont les joueurs qui se plaignent d’être lésés parce qu’ils ne peuvent accéder à la bête du practice d’Erisium.   

Aujourd’hui, les rédacteurs d’Erisium appellent à un changement drastique de politique. Il est grand temps pour la team gameplay d’offrir des jeux inclusifs, qui ne se basent pas… sur une roue de la chance ! Si les choses ne s’améliorent pas, notre grande et vaste équipe n’hésitera pas à déposer un préavis de grève.

Signataires :
Syndicat des rédacteurs d’Erisium
Syndicat du responsable rédaction d’Erisium
Syndicat des articles d’Erisium


Votre journal revient après une courte page de publicité…









Journal de bord - Semaine 21 :


 Cette semaine, j'ai fait face à une succession d'événements les plus choquants les uns que les autres depuis que j'ai rejoint l'équipe d'Erisium. En effet, cette semaine a débuté par la corruption de personnes en dehors de l'équipe. Ces derniers voudraient rejoindre les équipes d'autres serveurs afin de saboter leur réputation pour qu'Erisium n'ait plus de concurrents. Déjà au courant des sombres machinations qu'il pouvait y avoir dans cette équipe, je décidai donc d'enquêter. 


Ce mercredi, lors d'une réunion entre responsables, j'ai ouï-dire qu'ils allaient mettre en place une sorte de substance chimique s'apparentant à de la cocaïne. Leur but est de donner une dose par semaine à chaque membre de l'équipe. Cela nous rendra alors euphoriques, en état de transe, permettant d'être manipulés à la guise des responsables. Il sera alors impossible pour nous de montrer Erisium sous son vrai jour. 


Vendredi, et toujours lucide, je décidais alors de faire un tour sur le serveur. J'ai découvert que les développeurs avaient réussi à créer "l'illusion du jeu". C'est un programme créant des intelligences artificielles capables de reproduire à la perfection le comportement des joueurs. Cet artifice m'a permis de comprendre que l'équipe dans laquelle j'étais n'était pas au service des joueurs, mais des dirigeants. Mais dans quel but ? 


Aujourd'hui, nous sommes dimanche, et les responsables ont lancé une réunion à toute l'équipe pour nous présenter les doses de "sérénité". Préparé avec minutie par le chef Neko (encore lui !), nous serons obligés d'en prendre un flacon par semaine à partir de demain. 


Si au cours des prochains jours vous n'avez plus de nouvelles de moi, vous saurez ce qu’il s'est passé.




Rédaction anonyme (protection des sources !)
Corrigé sous la torture
Design en confinement
Profil

Ewilaan

Responsable Rédaction